T
x
Spreeinsel International , 1993
Institutionnel
Urbanisme
Berlin, Allemagne
Dans la foulée de la réunification des deux Allemagnes, la reconstruction d’une importante partie de Berlin, le secteur Spreeinsel, faisait l’objet en 1993 d’un concours international d’idées. Situé dans une des parties les plus anciennes de la capitale, le site se caractérise par la superposition des hégémonies allemandes du siècle dernier, les régimes impériaux et communiste auxquels s’ajoutent les sévices de la seconde guerre mondiale. Destiné à accueillir un centre des congrès ainsi que les ministères de l’intérieur et des affaires étrangères, l’on vise à restructurer l’espace par un urbanisme nouveau.

Notre parti proposait trois thèmes dominants: la mémoire, l’acquiescement et le rejet. Sur le site du palais impérial, un vaste plan incliné gazonné crée un parc public formel au centre de la vieille ville, ensevelissant littéralement l’oppressive présence du Palast der Republik. Les vestiges des fondations du palais impérial sont exhibés comme artefacts aux abords du parc. Sous le parc loge le palais des congrès, en face de la rivière Spree, dont les façades latérales s’inscrivent dans les axes civiques principaux.

Occupant ainsi des immeubles actuels et nouveaux, les ministères génèrent une trame de rue et de squares qui acquiescent, renforcent et complémentent la typologie établie de l’urbanisme berlinois, mais rejettent la vacuité urbanistique communiste.